Présentation et partage d'infos sur notre Eglise

La Pentecôte : l’ouverture d’un Royaume

Bonjour à tous !

Aujourd’hui, on continue dans cette période si chargée de l’année liturgique. Y a 1 mois et ½ c’était Pâques, y a 10 jours c’était l’Ascension, et ce weekend c’est la Pentecôte.

Et pour le moment, depuis l’Avent et Noël, dans toute l’année liturgique on parle énormément du Christ, Dieu le Fils envoyé par Dieu le Père. Mais aujourd’hui, à la Pentecôte, on change de personnage principal. Parce qu’on rentre dans l’œuvre de Dieu l’Esprit.

J’ai regardé un peu mes prédication depuis bientôt 2 ans qu’on est arrivés à Cannes, et je me rends compte que justement, l’Esprit-Saint, on en a pas tellement parlé. On a parlé pas mal des fruits de l’Esprit de Dieu en nous, comme l’amour, la joie, la paix, la patience, etc… Mais à part ça, pas grand-chose sur le sujet.

Et bien justement, je vous propose de profiter de l’évènement de la Pentecôte pour entamer une petite série de prédications sur l’Esprit-Saint. Une série de prédication où on creusera notamment plein de trucs qui semblent parfois assez mystérieux : les miracles, le parler en langue, la prière de l’Esprit… On creusera tous ces sujets dans les dimanches à venir.

Mais aujourd’hui, aujourd’hui, c’est la Pentecôte ! Du coup c’est de ça qu’on va parler. Et avant tout, le mot Pentecôte, ça veut dire quoi ? Et bé ça veut dire « 50 », parce que Dieu avait ordonné au peuple d’Israël de se réunir pour lui célébrer un culte 50 jours après Pâques. Pour le peuple d’Israël le sujet de cette fête c’était remercier Dieu pour les prémices de la moisson, c’est pour ça que la Pentecôte pour les juifs s’appelait aussi la « fête des prémices » ou la « fête de la moisson ». Les juifs à la Pentecôte remerciaient Dieu pour les dons qu’il leur faisait.

Mais pour nous, le sujet de cette fête est pas le même. Et on va essayer de comprendre ensemble le sens de cet évènement de la Pentecôte dans le Nouveau Testament. On ma mener notre enquête, on va devoir parcourir plusieurs textes, et on va voir où ça va nous mener.

  • Les buts et les promesses du Christ

Et on va commencer notre enquête par revoir rapidement certaines promesses ou paroles du Christ.

Tout d’abord, au tout début de l’Évangile de Marc, au chapitre 1, voici ce que Jean-Baptiste dit au sujet de Jésus. Mc 1.7-8 : « Après moi va venir quelqu’un qui est plus puissant que moi. Je ne suis pas digne de me baisser devant lui pour dénouer la lanière de ses sandales. Moi, je vous ai baptisés dans l’eau, mais lui il vous baptisera dans le Saint-Esprit ».

Donc on voit déjà dès le départ des Évangiles qu’une des missions du Christ, c’est d’envoyer le Saint-Esprit pour les croyants.

Et toujours dans ce même chapitre 1 de l’Évangile de Marc, voici les premiers mots du Christ qui nous sont rapportés. Mc 1.14-15 : « Lorsque Jean eut été arrêté, Jésus se rendit en Galilée. Il y prêcha la Bonne Nouvelle qui vient de Dieu. Il disait : Le temps est accompli, le Royaume de Dieu est proche, changez et croyez en la Bonne Nouvelle ».

Donc on voit dans ce début de l’Évangile de Marc que le Christ est venu accomplir ce qu’il fallait pour au final pouvoir nous envoyer l’Esprit-Saint, et qu’il vient le faire en annonçant que le Royaume de Dieu est proche.

Et il est très important de comprendre ça avant de parler de la Pentecôte. Parce qu’à la croix, le Christ est une victime, certes, il donne sa vie volontairement, mais il est surtout vainqueur ! Parce qu’il est ressuscité ! Il a vaincu la mort ! Il a vaincu le mal ! L’emprise que Satan pouvait avoir sur les humains est maintenant brisée, parce qu’en Jésus-Christ tous les humains peuvent être libérés de la culpabilité. En Jésus-Christ tous les humains ont enfin accès à Dieu le Père, qui peut alors leur envoyer Dieu l’Esprit pour créer ce lien.

Par sa mort et sa résurrection, le Christ est vainqueur. Et en tant que vainqueur sur toutes choses, il peut alors aussi régner sur toutes choses. Lorsque le Christ annonçait que le Royaume de Dieu était proche et qu’il devait nous donner l’Esprit de Dieu, c’est parce qu’en étant vainqueur sur le mal et en envoyant l’Esprit-Saint, le Christ allait inaugurer l’ouverture du Royaume de Dieu à tous les hommes.

C’est pour ça que l’apôtre Paul nous dit en Colossiens 1 verset 13 et 14 qu’en Jésus-Christ « Dieu nous a arrachés au pouvoir des ténèbres et nous a fait passer dans le Royaume de son Fils bien-aimé. »

L’évènement de la Pentecôte, c’est une inauguration. A la Pentecôte Dieu marque l’ouverture de son Royaume à tous les humains qui se tournent vers le Christ. Et comme signe de cette entrée dans son Royaume, Dieu donne le Saint-Esprit à tous les croyants.

Voilà le but final de la venue du Christ, et le sens de cet évènement de la Pentecôte.

Mais on va pas s’arrêter là. Parce que pour chaque inauguration, il faut 2 choses : une assistance, un public, des témoins, mais aussi un officiant, un célébrant, une personne qui réalise l’inauguration. Vous savez, celui qui coupe le cordon avec des ciseaux. Et pour l’inauguration du Royaume de Dieu, cette personne, c’est qui ?

  • Pierre : un apôtre à part.

Et on va alors parler ensemble d’un apôtre pas comme les autres, je veux parler de l’apôtre Pierre.

Pierre, c’est un des apôtres les plus proches du Christ. C’était un des plus zélés, un des plus fougueux. Mais le jour de l’arrestation du Christ, il a pourtant renié son maître par 3 fois. « Non, je ne le connais pas » qu’il disait.

Et après la résurrection du Christ, ça a dû être super dur pour Pierre. Se retrouver face à face avec celui qu’il avait renié. Et la Bible nous dit que Jésus a passé 40 jours avec ses disciples. Je vous raconte pas la gêne, le sentiment de culpabilité que devait ressentir Pierre, de se retrouver à côté de celui qu’il avait renié 3 fois, alors qu’il avait juré que même s’il devait y perdre la vie il n’abandonnerait pas Jésus !

Jésus le savait, et comme Pierre l’avait renié 3 fois, Jésus a décidé de lui donner 3 chances de lui affirmer tout à nouveau sa fidélité. On trouve ça en Jean chapitre 21 au verset 15 où il nous est dit qu’ « Après le repas, Jésus s’adressa à Simon Pierre : Simon, fils de Jean, m’aimes-tu plus que ne le font ceux-ci ? Oui, Seigneur, répondit-il, tu connais mon amour pour toi. Jésus lui dit : Prends soin de mes agneaux.

Puis il lui demanda une deuxième fois : Simon, fils de Jean, m’aimes-tu ? Oui, Seigneur, lui répondit Simon. Tu connais mon amour pour toi. Jésus lui dit : Nourris mes brebis.

Jésus lui demanda une troisième fois : Simon, fils de Jean, as-tu de l’amour pour moi ? Pierre fut peiné car c’était la troisième fois que Jésus lui demandait : « As-tu de l’amour pour moi ? » Il lui répondit : Seigneur, tu sais tout, tu sais que j’ai de l’amour pour toi. Jésus lui dit : Prends soin de mes brebis. »

Dans ce dialogue, Jésus fait en fait 2 choses. Tout d’abord, il montre à Pierre qu’il lui a pardonné. Il permet à Pierre de se pardonner à lui-même en exprimant son amour pour son Seigneur. Après son reniement, Pierre est enfin rétabli dans sa position de serviteur fidèle du Christ.

Mais Jésus fait autre chose également. Par 3 fois il lui demande de prendre soin de ses brebis. Le Christ demande à Pierre de manière particulière de prendre soin de son peuple, de prendre soin des croyants. A cet instant, Jésus fait de Pierre en quelque sorte son représentant. Il lui donne plus qu’aux autres la mission de s’occuper du peuple de Dieu.

Pierre a donc une position, une responsabilité que n’ont pas les autres apôtres. Et je vous rappelle qu’on était en train de chercher qui est-ce qui officie lors de l’inauguration du Royaume de Dieu à la Pentecôte. Et bien ça pourrait coller avec Pierre.

Alors lisons maintenant ensemble ce fameux passage d’Actes chapitre 2, ce récit de la Pentecôte. On va en lire 2 passages. Tout d’abord les versets 1 à 7.

Lecture Actes 2.1-7a puis 12-17a.

Il semblerait qu’on ait tapé juste. Lors de l’inauguration du Royaume de Dieu, marquée par l’envoie de l’Esprit-Saint sur les croyants, c’est bien Pierre qui prend la responsabilité de faire face à la foule pour expliquer le sens de ce qui est en train de se passer.

Il semble bien que ce soit Pierre qui soit l’officiant lors de cette inauguration.

  • A Jérusalem, en Samarie, et jusqu’au bout du monde.

Mais, y a encore un truc qui me chiffonne. Et ça à cause des dernières paroles que le Christ adresse à ses disciples en Actes 1 juste avant l’Ascension, avant que Jésus ne monte au ciel. Il dit ceci à ses disciples : « Le Saint-Esprit descendra sur vous : vous recevrez sa puissance et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie, et jusqu’au bout du monde ».

Mais en Actes 2, le jour de la Pentecôte, le Saint-Esprit est descendu uniquement sur des juifs, à Jérusalem. Et la suite alors, la Judée-Samarie, puis le reste du monde ? On en fait quoi ? Si on s’arrête là, ça veut dire que le Royaume de Dieu pour le moment il est ouvert qu’aux juifs qui croient en Jésus. Alors qu’en est-il de la suite de la promesse du Christ ?

  • En Samarie.

Et bien nous allons encore regarder ensemble 2 autres textes du livre des Actes. Le premier se trouve en Actes 8. Dans ce chapitre, on apprend qu’un certain Philippes, un des disciples du Christ, se rend dans la capitale de la région de Samarie, et qu’il y annonce la Bonne Nouvelle du Christ. Les gens sont touchés par ce message, ils se tournent vers le Christ, ils se convertissent, ils acceptent Jésus comme Seigneur et Sauveur, ils se font baptisés au nom de Jésus ! Et nous lisons alors à partir du verset 14 de ce chapitre 8 du livre des Actes.

Lecture Actes 8.14-17.

C’est bizarre. Les croyants de Samarie se sont convertis, et pourtant ils n’avaient pas reçu le Saint-Esprit. Et il a fallu que Pierre vienne lui-même sur place pour qu’ils le reçoivent. Pourquoi ?

Et bien on l’a dit plus tôt, jusque-là le Royaume de Dieu n’a été ouvert qu’aux juifs qui croient en Jésus, en commençant par Jérusalem, comme le Christ l’avait annoncé : « Le Saint-Esprit descendra sur vous : vous recevrez sa puissance et vous serez mes témoins à Jérusalem ». Mais c’était qu’un point de départ, parce que Jésus a dit également qu’après Jérusalem, il y aurait la Samarie, puis le reste du monde.

Et on l’a vu également, c’est Pierre qui doit officier à l’ouverture du Royaume à tous les humains, dont le signe est la venue du Saint-Esprit chez les croyants. Alors c’est encore une fois Pierre qui vient en Samarie, tel que Jésus l’avait annoncé, pour ouvrir le Royaume de Dieu aux Samaritains, et en signe de cette inauguration, les croyants de Samarie reçoivent le Saint-Esprit.

En fait, ce qu’on vient de lire en Actes 8, c’est la continuité de l’évènement de la Pentecôte. On dit souvent que l’évènement de la Pentecôte, c’est uniquement le récit d’Actes 2. Et bien je ne le comprends pas comme ça. Parce que ce récit d’Actes 8 en Samarie, ça a beau se passer quelques temps après, c’est toujours le même évènement de l’ouverture du Royaume de Dieu à tous les humains.

Alors une petite parenthèse, pourquoi est-ce que les samaritains ont eu droit à une ouverture du Royaume de Dieu juste pour eux ? Et bien c’est parce que les Samaritains ne sont pas des juifs, mais c’est pas des païens non plus. Les samaritains, c’est les descendants d’une partie du peuple d’Israël. Parce qu’à un moment de son histoire, le Royaume d’Israël s’est divisé en 2, juste après le règne du roi Salomon. La carte que vous voyez ici, c’est l’étendu du Royaume d’Israël sous les règnes des rois Saül, David, puis Salomon. Mais après Salomon, le pays s’est divisé en 2, et ça a donné au Sud le Royaume de Juda, où se trouve Jérusalem. Et ça a donné aussi au Nord le Royaume de Samarie.

Les samaritains sont des descendants du peuple d’Israël. Leurs ancêtres ont reçu la loi de Moïse au Sinaï. Et d’ailleurs les samaritains croyaient en Dieu, ils attendaient le messie, mais ils ne possédaient que les 5 premiers livres de la Bible. Tout le reste ils le rejetaient.

Les samaritains, c’est pas des juifs, mais c’est pas des païens non plus. C’est un peuple à part, qui est à la fois héritier direct des promesses de Dieu, mais en même temps qui s’est énormément détourné de Dieu.

Alors comme pour Dieu ils sont un peuple un peu spécial, et bien ils ont droit à une inauguration du Royaume de Dieu spécialement pour eux. Et encore une fois, c’est l’apôtre Pierre qui s’en occupe.

  • Jusqu’au bout du monde.

Jérusalem, ok. La Samarie, ok. Tous les descendants du peuple d’Israël ont le Royaume de Dieu ouvert s’ils acceptent le Christ. Et le reste du monde alors ? C’est-à-dire tous ceux qui ne sont pas descendants d’Israël ?

Et bien nous allons regarder ensemble rapidement un dernier texte, qui se trouve en Actes 10 et où tout se répète à nouveau. Dans ce chapitre 10 du livre des Actes, la Bible nous parle d’un officier romain qui s’appelle Corneille. Cet homme est ce qu’on appelle dans la Bible un païen, parce qu’il n’est pas un descendant du peuple d’Israël. Mais pourtant la Bible nous dit que ce Corneille croit en Dieu, qu’il adore Dieu, et qu’il prie Dieu en tout temps.

Corneille est un païen, mais il croit en Dieu. Et l’apôtre Pierre, toujours lui, reçoit alors un ordre étrange de la part de Dieu : il doit se rendre chez cet officier romain, chez ce Corneille, pour leur annoncer la Bonne Nouvelle du Christ.

Pierre est pas super emballé, parce que la loi juive interdisait aux juifs de rentrer dans la maison d’un païen. Mais bon, comme c’est un ordre de Dieu, il y va. Et pour l’occasion, Corneille a réuni toute sa famille, ses amis, ses serviteurs, tout le monde. Et Pierre commence à leur annoncer le salut en Jésus-Christ.

Et nous lisons alors ce qui se passe ensuite en Actes 10 à partir du verset 44.

Lecture Actes 10.44-48.

Dans ce passage, on retrouve exactement la même chose qu’en Actes 2, à Jérusalem, et qu’en Actes 8, en Samarie. Nous avons l’apôtre Pierre qui est envoyé par Dieu auprès des croyants pour inaugurer l’ouverture du Royaume de Dieu, mais cette fois il le fait pour les païens, c’est-à-dire pour les humains qui n’ont pas de lien avec Israël. Et comme c’est le rôle de Pierre, c’est lui qui vient à nouveau officier à cette inauguration.

L’évènement de la Pentecôte, c’est-à-dire de l’ouverture du Royaume de Dieu à tous les humains, ce n’est pas uniquement le récit d’Actes 2 à Jérusalem. Ca ne s’arrête pas non plus au récit d’Actes 8 en Samarie. Mais ça continue jusqu’en Actes 10 pour le reste des croyants du monde entier.

  • Tout est accompli, sauf le témoignage.

Cette fois ça y est, tout est accompli. Jean-Baptiste disait que le Christ viendrait baptiser d’Esprit-Saint, et bien Dieu le Père et Dieu le Fils ont envoyé Dieu l’Esprit sur les croyants.

Jésus annonçait que le Royaume de Dieu était proche ! Et bien par sa mort et sa résurrection, le Christ a vaincu la mort et le mal, et il a permis à tous les humains qui croient en lui d’avoir enfin accès au Royaume de Dieu.

Le Christ avait demandé à Pierre de s’occuper de son peuple après son départ. Et bien c’est Pierre qui vient par 3 fois inaugurer l’ouverture du Royaume de Dieu à tous les humains, avec ce signe qu’est la venue de l’Esprit-Saint.

Jésus avait annoncé que le Saint-Esprit viendrait d’abord sur les juifs croyants à Jérusalem, puis sur les croyants de Samarie, puis sur le reste des croyants du monde. Et bien le Royaume de Dieu a été ouvert d’abord aux juifs croyants, puis aux samaritains, puis enfin aux païens, c’est-à-dire au reste de l’humanité.

Tout ce que le Christ a annoncé s’est réalisé avec cet évènement de la Pentecôte qui se passe en fait en 3 temps. Tout est accompli !

Tout est accompli ? En fait, pas vraiment. Il manque encore une dernière chose. Parce que pour le moment, si le Royaume de Dieu est effectivement « ouvert » à tous ceux qui croient en Christ, il n’y a que très peu de monde qui ont entendu cette Bonne Nouvelle de Dieu. Mais pourtant, Jésus avait bien annoncé à ces disciples « Le Saint-Esprit descendra sur vous : vous recevrez sa puissance et vous serez mes témoins ».

Et bien voilà ce qu’il reste à faire : témoigner ! Apporter cette Bonne Nouvelle du salut en Jésus-Christ à tous les humains ! Annoncer au monde entier qu’il leur suffit de croire en Jésus pour entrer alors pour l’éternité dans le Royaume de Dieu en recevant du Père le Saint-Esprit !

Mais cette mission, c’était pas celle de Pierre. Lui devait inaugurer le Royaume, puis prendre soin du peuple de Dieu. C’est la mission que Jésus lui a confiée. Et bien le Royaume est inauguré, Pierre a accompli sa mission, et il va passer le relais à d’autres.

Et cela se remarque très fortement dans le récit biblique, parce que si Pierre est très présent dans le récit des Actes depuis Actes 1 jusqu’à Actes 10, et sa venue chez Corneille, et bien juste après cela, la Bible nous dit qu’il rentre à Jérusalem pour raconter ces évènements aux juifs en Actes 11, puis qu’il est emprisonné à cause de sa foi en Jésus, mais que Dieu le libère miraculeusement en Actes 12, et puis à partir d’Actes 13, plus rien. Pierre disparait du récit… Sa mission est terminée, le Royaume de Dieu est ouvert à tous ceux qui croiront en Jésus. Et dans la suite du récit on ne parle presque plus de Pierre.

En revanche, une autre mission ne fait que commencer. Il faut apporter cette Bonne Nouvelle jusqu’au bout du monde ! Et cette mission, Dieu la confie principalement à un autre apôtre. C’est la mission de l’apôtre Paul. C’est pourquoi à partir d’Actes 13, on ne parle plus de l’apôtre Pierre, mais le récit ne porte QUE sur la mission de l’apôtre Paul.

  • La Pentecôte pour nous aujourd’hui.

Pour nous aujourd’hui, chrétiens du 21ème siècle, qui vivons près de 2000 ans après ces évènements, qu’est-ce que représente la Pentecôte ?

C’est avant tout un souvenir. Nous nous souvenons des évènements que nous avons rappelés ce matin.

C’est aussi une partie de notre foi, de ce en quoi nous croyons. Nous croyons que le Christ, Dieu le Fis devenu homme, est mort puis ressuscité pour nos péchés, puis qu’il est monté au ciel pour régner aux côtés du Père. Et nous croyons que le Père et le Fils ont envoyé Dieu l’Esprit-Saint afin de faire entrer tous ceux qui croiront en jésus dans le Royaume de Dieu.

Mais la Pentecôte, c’est également pour nous un rappel. Le rappel de cette mission qui a débuté avec les 1ers disciples, dont l’apôtre Paul. Mais cette mission reste encore aujourd’hui celle du peuple de Dieu, celle de l’Église du Christ, NOTRE mission ! Annoncer au monde entier la Bonne Nouvelle du salut en Jésus-Christ. Une mission qui nous dépasse, qui dépasse nos forces, qui dépasse nos capacités, qui dépasse parfois même notre compréhension. Mais une mission dans laquelle nous ne sommes pas seuls.

Nous sommes tous unis dans cette mission, tous ensembles, avec les autres croyants de ce monde. Et nous sommes également unis à Dieu. Parce que c’est lui qui nous équipe pour cette mission et qui nous rend capable de l’accomplir, tel que le Christ l’avait annoncé lorsqu’il disait à ses disciples : « Le Saint-Esprit descendra sur vous : vous recevrez sa puissance et vous serez mes témoins ».

Alors, en ce jour de Pentecôte, par la puissance de l’Esprit de Dieu que nous avons reçu, chacun, lors de notre conversion, soyons encouragés, renouvelés, fortifiés dans cette mission qui est la nôtre, qui est celle de notre peuple, de notre famille, de notre Père et de notre Dieu.

Et pour terminer, il y a un cantique que je vais vous inviter à chanter tous ensemble d’un seul cœur et d’un même Esprit. Mais avant de le chanter, et pendant que les musiciens reviennent sur l’estrade, j’aimerais vous lire les paroles de ce chants comme une prière à laquelle vous pouvez vous associé dans le silence. Alors inclinons-nous pour cette prière.

Seigneur,

1) Tu es Dieu au milieu de nos prières
Roi des cieux, Souverain, Sauveur et Maître.
Ta présence dans nos vies fait la joie de notre cœur,
Par le don de ton Esprit viens régner en nous Seigneur.

2) Tu es là dans le cœur de ton Église.
Au-delà de ces murs qui nous divisent.
Que les liens de notre amour aient le sceau de ton pardon
Qu’ils reflètent chaque jour la puissance de ton Nom

3) Notre Père que ton règne s’établisse
Sur la terre que rayonne ta justice.
Apprends-nous la compassion donne nous d’être avec toi,
Un flambeau pour les nations dans ta gloire et ton éclat.

Amen.

0 Comments

Add a Comment